pm100

Nouakchott,  20/01/2015  -  Le Premier ministre M. Yahya Ould Hademine a supervisé mardi soir la cérémonie de clôture de la conférence de haut niveau sur la transparence et le développement durable en Afrique tenue depuis lundi à Nouakchott sous le haut patronage du Président de la République.

Les participants ont exprimé leur reconnaissance au Chef de l'Etat pour les efforts énormes consentis dans le cadre de la réalisation de la transparence appréciant son initiative de renforcer la transparence dans le domaine des pêches.

A la fin des travaux, ils ont appelé dans "la déclaration de Nouakchott" au renforcement de la gouvernance à tous les niveaux en Afrique pour empêcher la propagation de la gabegie et à redynamiser les conventions et protocoles des Nations Unies sur la transparence et la lutte contre le blanchiment d'argent.

Le premier ministre a, dans son mot pour la circonstance, souligné que les recommandantions et résolutions de la conférence seront considérés comme un choix stratégique du continent s'engageant à ce que la Mauritanie déploie tous les efforts nécessaires pour concrétiser ces recommandations.

La gabegie, dit le premier ministre, est une des causes de la dilapidation des deniers publics qui porte préjudice à la crédibilité des Etats, à la confiance des investisseurs et représente un véritable obstacle au développement.

M. Yahya Ould Hademine n'a pas manqué d'adresser ses remerciements aux partenaires au développement en particulier ceux d'entre eux qui ont accompagné cet évènement et permis son succès.

M. Sidi Ould Tah, ministre des affaires économiques et du développement et le président fondateur du conseil consultatif de l'organisation "Transparency International" avaient tenu une conférence de presse dans laquelle ils ont abordé les différents sujets traités par la conférence.