18-12-2014-M000005Nouakchott,  18/12/2014  -  Le Président de la République, Président de l'Union Africaine, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a supervisé ce jeudi, au centre international des conférences de Nouakchott, les travaux du 1er Sommet du Processus de Nouakchott sous le thème: " Un espace sécurisé pour un développement global".

Participent à ce sommet de deux jours qui regroupe 11 pays du Sahel, outre le Président de la République, les chefs d'état du Mali, du Sénégal, du Tchad et du Burkina Faso en plus des représentants de l'Algérie, de la Lybie, de la Côte d'Ivoire, du Niger, de la Guinée et du Nigéria.

Participent également à ce Sommet le commissaire de la paix et de la sécurité de l'Union Africaine et les représentants de la Communauté Africaine des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), de l'organisation de la coopération Islamique (OCI), de l'organisation des Nation-Unie (ONU) et de l'Union Européenne (UE).

La cérémonie d'ouverture a débuté par la lecture de versets du Saint Coran suivis par l'hymne de l'Union Africaine et celle de notre pays et l'exposition d'un film sur l'approche mauritanienne en matière de sécurité et de paix en Afrique.

L'ouverture s'est déroulée en présence du Premier ministre M. Yahya Ould Hademine, du président de l'assemblée nationale, du vice président du Sénat, du chef de file de l'opposition démocratique, de membres du gouvernement, de hauts responsables de l'Etat et du corps diplomatique accrédité en Mauritanie. 

M. Smail Chergui, Commissaire à la paix et à la Sécurité à l'Union Africaine a, à cette occasion, salué la tenue de ce Sommet, fruit, selon lui, de la réunion africaine de Mars 2013 au cours de laquelle l'Union Africaine a adopté le processus de Nouakchott et exprimé sont intérêt pour l'approche mauritanienne en matière de sécurité et de paix au Sahel.

Il a exprimé, au nom de la présidente du commissariat, sa reconnaissance au Président de la République, Président de l'Union Africaine pour la qualité de l'organisation de ce sommet soulignant l'importance de l'approche du Président de la République et son intérêt pour l'instauration de la stabilité, de la sécurité et de la paix en Afrique, en particulier au Sahel.

"L'Afrique doit prendre son destin en main et mettre en place les mécanismes appropriés pour faire face aux multiples défis aux quels elle est confronté". a dit le commissaire de l'Union Africaine précisant que le Sommet du processus de Nouakchott contribuera sans doute à définir et à renforcer les efforts déployés dans ce cadre.

Le président Tchadien, Monsieur Idriss Déby Etno, président en exercice du G5 Sahel a passé en revue les grand défis aux quels le continent est confronté et les efforts consentis pour y faire face.

Il a, au nom des chefs d'état présents, remercié le Président de la République, Président de l'Union Africaine pour la tenue de ce 1er Sommet du processus de Nouakchott, précisant que ce sommet constitue un cadre idéal de concertation et de coordination pour affronter les dangers et défis qui pèsent sur la zone.

Le président Tchadien a remercié les partenaires au développement pour l'intérêt et l'appui qu'ils accordent au processus de Nouakchott, qui traduit la volonté des pays membres et leur détermination à combattre le terrorisme, le crime organisé et le trafic de drogue.

Il a, dans ce cadre, souligné l'importance de l'exécution rapide des politiques d'insertion des jeunes et des femmes et la mise en place de mécanismes nécessaires pour combattre le terrorisme et l'extrémisme à travers l'échange de renseignement et le renforcement des capacités des forces armées et de sécurité.